LIRE ENSEMBLE A SAINT MAUR
LIRE ENSEMBLE A SAINT MAUR

Coups de coeur

Coups de coeur 2016-2017
Coups de coeur 2016-2017.pdf
Document Adobe Acrobat [22.2 KB]
Liste des coups de coeur de mars 2015 à mars 2016
coups de coeur 2015-2016.doc
Document Microsoft Word [30.0 KB]
Liste des coups de cœur de mars 2014 à mars 2015
coups de coeur 2014-2015.doc
Document Microsoft Word [35.5 KB]

Retrouvez ci-dessous quelques uns des coups de coeur de 2014/2015

L'autre comme moi, de José Saramago

 

Tertuliano Maximo, professeur d'histoire ordinaire, découvre dans un film loué par hasard, son double parfait. Il s'agit d'Antonio Claro, acteur de cinéma de seconde zone qui lui ressemble trait pour trait. Tertuliano se livre à une minutieuse enquête, taraudé par le désir irrépressible de rencontrer son sosie. Un coup de téléphone les convainc de la nécessité  d'une rencontre. Celle-ci a lieu dans un endroit désolé et se termine sur un désastre, chacun comprenant que deux êtres semblables ne peuvent co-exister : lequel des deux est moi, lequel est l'autre ? Tout est en place pour que de ce désordre naisse la tragédie... Ménageant un suspense bien articulé, José Saramago dans son style si particulier - et déroutant -, où les virgules remplacent les points, où le dialogue se lit en propositions juxtaposées, se permet des digressions d'un humour acerbe, sur « le brouillard verbal », « le sens commun », « l'ordre dans le chaos » par exemple, particulièrement savoureux. Il laisse finalement, après une « chute » habile et inattendue, le lecteur imaginer  une suite...
 

Notons que le roman a été porté à l'écran par Denis Villeneuve sous le titre Enemy.

Auprès de moi toujours, Kazuo Ishiguro

 

Ce roman nous emmène en Angleterre, à Hailsham, pensionnat où des professeurs sont les gardiens d'enfants et d'adolescents « privés » de famille et isolés du monde. Elevés dans la certitude d'être des individus à part, assurés de servir la société dans laquelle ils entreront un jour prochain, ils ignorent certaines réalités qui leur sont divulguées partiellement ou demeurent mystérieuses. Pensionnat idyllique ou monde parallèle ? Qui sont réellement les jeunes héros de cet étrange roman, où le romancier dans un suspense envoûtant, parfaitement dosé, ne révèle  les indices qu'au compte-goutte par d'infimes informations ? Sa narration factuelle est d'une neutralité presque clinique. Elle est pourtant là, la force de cette uchronie déroutante, dans le choc brutal d'un quotidien banal  contre un destin qui l'est beaucoup moins. Le malaise s'amplifie au fil du récit… Le problème traité ici par Ishiguro risque de se poser à plus ou moins court terme et nos sociétés n'y sont pas préparées. L'immobilité apparente de l'action, masque la mise en place des événements  qui vont s'emboiter en puzzle... On pénètre presque avec nonchalance dans une histoire puissante  et terrible de « double », parfaitement révoltante et... difficile à lâcher !
 
Le roman a été adapté au cinéma, sous le titre Never let me go par Mark Romanek.

Les Galoches de Julia, Jean-Marc Soyez

 

Jeanjean le héros de ce roman d'initiation, apprend à se construire par l'apprentissage du métier d'agriculteur, l'aventure risquée et aléatoire des parties de pêche, la découverte de l'amour, la gestion de son patrimoine et la fidélité à ses amis, avec la guerre en toile de fond qui prive les travaux agricoles des bras nécessaires. Nous sommes au début du 20ème siècle, en Charente maritime (à l'époque, dite « inférieure »), à Mortagne, petit port de la côte saintongeaise à quelques encâblures de Bordeaux et de Royan, qui vit de la pêche et de l'agriculture, où de grands domaines appartiennent à des paysans qui ne ménagent pas leur peine pour faire fructifier leur avoir. C'est chez l'un d'eux que Jeanjean, encore adolescent, se frotte à la vraie vie, celle, exigeante du travail de la terre. Payé le plus souvent en nature, il se forge un caractère obstiné, des muscles, et la volonté puissante de réaliser ses rêves.

 

Dans une écriture fluide, imagée et poétique, émaillée d'un patois savoureux, Jean-Marc Soyez s'attache à nous faire partager, avec tendresse et truculence, la vie des autres, paysans et pêcheurs hauts en couleur, femmes volontaires et remarquables. Il chante l'union difficile et féconde de l'homme, de la terre et de la mer de la Saintonge maritime, dans l'inéluctable marche du progrès technologique qui s'annonce.